Entre énergie et motivation, une question d’état d’esprit.

01 janvier 2018

Entre énergie et motivation, une question d’état d’esprit.

Une étude sur le bonheur (HBR 2015) a montré que créer une performance durable passe par le degré d’épanouissement des individus.

Une étude sur le bonheur (HBR 2015) a montré que créer une performance durable passe par le degré d’épanouissement des individus.

  • 16% de performance en plus
  • 32 % d’engagement supplémentaires
  • 125 % de burn-out en moins !

Alors si manager, c’est planifier, décider, accompagner, mobiliser et engager… C’est aussi et surtout gérer les talents et les motivations des uns et des autres pour créer un climat d’équipe adapté aux enjeux et aux objectifs, individuels comme collectifs.

Et là, le bât blesse car parfois, même le meilleur des managers peut avoir un coup de fatigue, l’impression que les choses n’avancent pas comme elles devraient. Le héros est stressé, démotivé et c’est le cercle vicieux qui peut se mettre en place.Culpabilité, blâme, manque de confiance en soi… nous sommes plutôt bons dans l’auto flagellation ou la recherche d’un bouc émissaire….

Et pourtant, nous avons toujours le choix, même dans une situation qui peut sembler impossible. Vous me direz, que je suis bien gentille (et vous auriez raison J), que parfois, vous ne pouvez pas modifier directement une situation. Vous ne pouvez pas changer votre boss, pas changer un marché, pas changer une équipe…. (enfin, vous pourriez dans certains cas, en validant que ces changements soient « écologiques », mais c’est une autre histoire, que je vous raconterai dans un autre article ;-))

Donc, dans une situation qui semble figée et impossible à bouger…

Et si, changer de regard et d’état d’esprit était la solution ?

Pour cela, il n’existe pas de recette miracle, de logiciel magique qui ferait qu’en appuyant sur un bouton, le mode d’emploi sorte à tous les coups gagnants.

Je sais bien qu’ « au Loto, 100% des gagnants ont tentés leur chance ».

Alors, je vous propose de jouer à reconnaitre l’état d’esprit dans lequel vous êtes, pour mieux comprendre les mécanismes qui se jouent sur la motivation.

Flexibilité et Souplesse.

Etes-vous prêt à endosser votre tenue de sport pour gagner en souplesse motivationnelle ?

Chacun de nous est confronté à 8 façons d’être. Que nous soyons focalisés sur les moyens ou le but, les règles qui nous entourent, nos interactions avec les autres ou l’orientation de nos actions, nos motivations évoluent à chaque instant de la journée.

Pour Mickael Apter, nous traversons et nous renversons naturellement, d’un état d’esprit à un autre et traversons ainsi différents « états émotionnels et motivationnels ». Plus nous sommes souples et flexibles, plus nous sommes capables d’être dans le bon état d’esprit au bon moment, avec le bon niveau d’énergie.

Quels sont vos différents états motivationnels ?

Sérieux/Enjoué

Vous vérifiez votre dossier avant la réunion de 9h avec vos équipes. C’est un dossier important et vous y mettez toute votre implication car beaucoup de choses peuvent découler de celui-ci.

Lorsque vous êtes Sérieux, vous voulez avant tout aller de l’avant, voir plus loin dans l’avenir. Vous êtes focalisé sur votre objectif. Vous pouvez planifier, évaluer et penser des stratégies tout en ayant une vision d’ensemble du projet ou tout du moins les étapes importantes.

La réunion est passée, vous êtes devant la machine à café et vous vous absorber dans le moment présent pour en profiter. Lorsque vous êtes plutôt d’humeur Enjouée, vous allez chercher à apprécier le moment présent, les moyens que vous mettez en place et à y prendre goût en faisant preuve d’enthousiasme. Le plaisir est un accès essentiel.

Conforme/Rebelle

Vous viendrait-il à l’esprit de ranger vos chaussettes dans le frigo ? Bon d’accord, il parait que, le cachemire apprécie le froid. Au-delà de cette boutade, vous êtes Conforme lorsque vous avez la volonté de respecter les règles de l’entreprise, que vous avez à cœur de les appliquer à la lettre et que vous développez un fort esprit d’appartenance.

A l’inverse, faire un trait d’humour dans une réunion très sérieuse ou tout le monde doit être très concentré… c’est être quelque peu rebelle !

Dans cet état d’esprit, comme son nom l’indique, votre motivation, sera de critiquer les règles en place, d’encourager l’innovation, la nouveauté… Bien sûr, cela peut être positif pour implémenter un changement, créer une rupture qui facilite la mise en place de nouvelles règles….

Maîtrise/Sympathie

Lorsque vous êtes dans l’état motivationnel de la Maîtrise alors, ce qui est le plus important pour vous, c’est de contrôler, je dirai même de gagner. Au tennis, au moment de faire le break, l’objectif c’est plutôt de marquer le point et moins de faire ami-ami avec l’adversaire. En entreprise, c’est pareil. Dans votre rôle de manager, il est des moments où vous gagnez à être dans cet état motivationnel. Vous êtes l’expert, le sachant. Vous êtes déterminé.

Et puis, il y a aussi tous ces moments ou votre état mental de prédilection est celui de la Sympathie. Prendre soin des autres, agir dans la collaboration harmonieuse où règne la coopération entre chacun vont être vos sources principales de motivation.

Soi/Autrui

Il est 15h, ce projet est important pour vous. Vous vous y donnez pleinement et faites du mieux que vous pouvez pour vous-même. Loin des aspects de jugements, cette forme d’égoïsme est importante à vivre car nous sommes importants. Quelqu’un qui ne penserait qu’aux bénéfices de l’autre, risquerai de se perdre lui-même.

A vous, ensuite, de moduler cette situation une fois le moment venu en allant vers un état d’esprit plus tourné vers les autres, être à leur écoute et les encourager. Parfait pour profiter d’une ambiance de travail sereine !

Bonne nouvelle : nous ne sommes pas des statues !

Christophe Lunacek et Jean Rambaud, écrivent que « la prise de tête arrive quand nous restons figés » sur un état d’esprit qui ne correspond pas à ce qui nous convient au moment idoine.

La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes pas des statues, nous sommes des danseurs. Nous sommes tous changeants et flexibles. Nous ne sommes pas bien rangés dans des boites, pouvant travailler avec telle personne ou tel autre mais pas celle-ci ou celle-là.

Certes, parfois, les situations sont plus faciles quand nous jouons à domicile. Mais même quand nous sommes face à des situations peu agréables, complexes, qui nous sortent de notre zone de confort, nous pouvons choisir de changer le regard que nous portons à la situation.

Si parfois, vous avez l’impression que vous êtes coincés dans une situation, que votre équipe et vous, êtes sur des planètes différentes, que cette situation génère des émotions désagréables et que vous ne pouvez pas changer la situation (sinon, « Just Do It »), que se passerait-il si vous changiez de regard ? Si vous changiez juste un instant la perspective et que vous alliez dans l’état opposé… juste pour voir … ?

Prendre conscience de la spirale, c’est déjà agir dessus.

Laurence Vandeventer

Fatigué des méthodes prêt-à-porter ?